Nov 19

Le nouveau rapport ViriCiti permet de mieux comprendre la manière dont les bus électriques distribuent l’énergie entre le moteur de traction et les accessoires

Certains bus électriques fournissent au moteur jusqu’à 10 % d’énergie en plus, ce qui peut signifier plus de kilomètres sur la route.

Greenville, novembre 2020 – ViriCiti publie un nouveau rapport sur la distribution d’énergie de bus électriques. Le rapport contient l’analyse de données provenant de 375 bus électriques de 4 OEM différents. Les bus sont en service chez 14 opérateurs et agences de transport public différents, actifs à la fois aux États-Unis et en Europe.

Le fait de savoir quelle quantité d’énergie est consacrée au déplacement du bus par rapport à ses accessoires peut aider les opérateurs à mieux planifier les opérations quotidiennes et les investissements futurs. Par conséquent, ViriCiti a utilisé la richesse d’information de sa base de données historiques sur les bus électroniques et a examiné les principaux ratios suivants :

  • énergie utilisée en service par rapport à celle utilisée en marche au ralenti,
  • énergie consommée par rapport à l’énergie générée pendant la conduite,
  • énergie utilisée par les accessoires des bus électriques par rapport au moteur de traction,
  • et l’efficacité générale.

Différences entre les OEM

ViriCiti a constaté l’existence de différences significatives dans la manière dont les différentes flottes utilisent l’énergie lorsqu’elles sont en service. La plupart des flottes analysées dans ce rapport présentaient néanmoins un rapport similaire entre l’énergie utilisée en service et hors service, ainsi que l’énergie consommée et régénérée pendant la conduite. Les données montrent en moyenne que 76,5% de l’énergie est consommée et 23,5% est régénérée pendant la conduite.

La différence la plus remarquable est la façon dont 2 équipementiers différents distribuent l’énergie vers les accessoires par rapport aux moteurs de traction. Les bus électriques d’un des fabricants ont tendance à distribuer près de 10 % d’énergie en plus au moteur de traction que les bus de l’autre fabricant. En pratique, cela pourrait signifier des milliers de kilomètres supplémentaires sur la route. Ceci est également visible dans les différences d’efficacité, où les accessoires de l’OEM A consomment environ 50 % de plus que les accessoires de l’OEM B.

Le rapport complet est disponible gratuitement sur le site web de ViriCiti.

About The Author

Cristiana Stoian, Communications Manager and ViriCitizen